Avec plus de 100 concerts à son actif et 9 clips sur la toile, Lucie-Valentine s'affirme avec "La Vie est Belle". Un premier album aux sonorités pop française, sensible et coloré, dans lequel l'auteure-compositrice-interprète belge raconte le chemin parcouru pour retrouver la joie de vivre, grâce à l'écriture et la musique.

Auparavant journaliste culturelle à Paris, Lucie-Valentine se livre sans fards ni tabous sur un blog personnel pour se relever d'un burn out, avant de composer ses premières chansons au piano, repliée chez sa grand-mère, au lendemain de la perte tragique de son frère. Six ans plus tard, elle signe son premier opus en son hommage.

« La Vie est belle » est le fruit de rencontres sur trois années de composition et d’écriture intense. Les arrangements électroniques sont amenés par les producteurs belges Max Montagne, Konoba, Thibaud Demey et Nico d’Avell, à qui elle confie ses maquettes. Les paroliers William Larqué, Livia Phelizon, Iza Loris, Hughes Maréchal, Jérôme Pinel, Stan Pollet et 5Mory ont également contribué au projet.

Du chaos à la lumière, sa poésie joue avec des maux qui prennent racine dans les profondeurs de l’âme et les humeurs du monde. La douceur côtoie la mélancolie pour toucher l’auditeur en plein cœur. Au gré des mélodies, la voix se libère et la magie opère. ​

Solaire et débordante d’énergie, la jeune femme exprime ses tourments en musique, avec un brin de folie, un grain d’humour, mais surtout beaucoup d’amour. De café-concerts et petites salles, si elle ne joue pas seule au piano, elle s’entoure de Gaëtan Trésignies (guitare) ou encore Coralien de Brabandère (clavier, guitare, choeur) et Hadrien Pierson (batterie).

Au fil de son parcours, l’artiste s’est déjà fait remarquer aux Soirées Métissées du Centre Culturel de l’Entrela où elle reçoit le prix du public. Soutenue par les Francosessions de Spa, elle s’est récemment vu attribuer un prix au tremplin Namur Confluent Culture (Fêtes de Wallonie). Après avoir fait la première partie de Diane Tell à Bozar en 2019, l’artiste entend défendre son album en francophonie, à commencer par Bruxelles, en septembre, pour sa double Release Party à la Machine et au Dinédit QG et en décembre au Belvédère, à Namur.

Sortie de l'album : le 18 mai sur toutes les plateformes